Le Centre National de Surveillance Ecologique et Environnementale (CNSEE) a été créé par Décret n°2010-716/PCSRD/MEE/LCD du 21 octobre 2010 et est placé sous la tutelle du Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et de Développement Durable.

L’objectif de la création du CNSEE par les autorités nigériennes est la capitalisation des acquis du Réseau d’Observatoires de Surveillance Ecologique à Long Terme (ROSELT) et la production des outils d’aide à la décision. En effet, le ROSELT est un projet qui a été initié par l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) dans les pays de la zone Circum-saharienne et financé par l’Agence Française de Développement (AFD) au Niger. Ce projet a permis la mise en place d’un Dispositif de Surveillance Environnementale composé de neuf (09) Observatoires représentatifs de toutes les zones agro-écologiques du pays. Ces observatoires traitent chacun d’une thématique spécifique et couvrent pratiquement toutes les problématiques environnementales rencontrées au Niger. En plus des observatoires, le CNSEE assure le suivi-évaluation des impacts écologiques et socio-économiques des nombreux projets/programmes par la réalisation des situations de référence et le suivi régulier dans les zones d’intervention.

La création de ce Centre est la concrétisation de la volonté des autorités nigériennes à mettre en œuvre les conventions post-Rio pour l’atteinte d’un Développement Durable. Le CNSEE joue un rôle fondamental dans  l’alerte précoce de la dégradation de l’environnement et dans la prise de décision au niveau politique et scientifique grâce à la mise à disposition des données sur la désertification, la biodiversité et les changements climatiques.